Rennes Métropole

Nous sommes territoire pilote, parce que...


Face aux défis liés à la mondialisation et à la crise : comment créer les conditions d'une adaptation des territoires? Comment créer de la valeur ajoutée, innover et rester un territoire attractif?
Les pratiques collaboratives apparaissent comme de nouvelles voies de dynamisation des territoires vers de nouveaux modèles socio-économiques, complémentaires, alternatifs aux modèles actuels.

Les pratiques visant à partager biens et services, limitant ainsi les intermédiaires, les coûts, les déplacements et la consommation de ressources, privilégiant les initiatives individuelles et collectives constituent ainsi une nouvelle voie. Elles rencontrent un fort succès auprès des habitants, des associations et des acteurs économiques. Si les pratiques collaboratives s'appuient sur des modèles pré-numériques (SEL, AMAP, SCOP, bourses d'échange, braderies…), la création de nouveaux modèles et l'amélioration de ces pratiques sont très fortement liées au développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

La Métropole rennaise n'a pas échappé à cette tendance. Apparaissent ainsi
• de nouveaux lieux : Recyclerie, le labFab, les espaces de co-working, la Cantine numérique, Repair café, espaces de gratuité, bibliothèques contributives,
• de nouvelles pratiques : disco soup, open bidouille camp,
• de nouveaux usages : logements partagés, déplacements partagés, jardins partagés, composteurs partagés, lieux partagés…
Répertoriés le plus souvent dans 4 domaines :
• Consommation: vélo en partage (Vélostar), co-voiturage (ehop), espace de gratuité, AMAP….
• Financement participatif : crowfunding, dynamo culturelle, monnaie locale (Galleco), les cigales …
• Production contributive : production de biens et des services, labfab...
• Connaissance ouverte, partage de connaissance, wikiRennes, repair café Cleunay, réseau des bibliothèques…

Ces initiatives se regroupent autour de valeurs communes : partage, ouverture, coopération basée sur la confiance. Ce modèle du "pair à pair" où l'on observe une redistribution du pouvoir d'agir des institutions à des communautés (Rachel Botsman) voit l'émergence d'un pouvoir "latéral, ouvert et distribué" (Jérémy Rifkin).

Le développement de l'économie collaborative, circulaire, contributive, ouvre de nouvelles voies complémentaires aux schémas de production et de consommation traditionnels et manifeste la prise en compte des évolutions de la société et donc de capacités des territoires à se renouveler.

La place des institutions publiques et des collectivités dans ce domaine reste à interroger et à définir, leur appropriation des enjeux et leviers, des risques également.
Les collectivités ont- elles à soutenir cet essor, dans quels domaines et sous quelles formes privilégiées?
Par ailleurs, quelles sont les potentialités de développement de nouveaux modèles d'usages et de création de valeur? Comment rendre visible ces nouvelles pratiques et les diffuser ?
Quelle place à l'initiative individuelle, collective ? Associative et économique ?
Quels besoins pourraient trouver une réponse dans des projets collaboratifs ?
Qui bénéficie, partage, participe des pratiques collaboratives ? Les réseaux constitués sont-ils inclusifs ? Génèrent-ils égalité ou inégalités? Permettent-ils un juste partage des valeurs et de la richesse ?


Programme Domino- Rennes Métropole un des 4 territoires pilotes
Rennes Métropole s'est engagée dans ce programme de recherche-action initialement en lien avec le programme « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage ». Si la question des déchets et de la consommation est riche de perspectives dans une approche pragmatique de la question, elle ne constitue pas le seul enjeu .Pour élargir les potentialités, le groupe technique local s'est envisagé dans un format pluridisciplinaire et s'est déployé au- delà de la seule participation de techniciens de la métropole dans une volonté d'ouverture.
A Rennes Métropole, ce programme s'appuie sur un GT local d'acteurs pluridisciplinaires, parmi lesquels des techniciens de Rennes Métropole (ESS, mobilité, déchets, numérique, animation territoriale) et d'acteurs du territoire (Reso-solidaire, enseignant chercheurs, Bug, maison des associations) à élargir selon les phases et les sujets.
Le pilotage du dossier a alors été redéployé au service animation territoriale pour asseoir cette volonté de créer une dynamique transversale et collaborative sur le territoire autour de cette question.

Objectifs de la démarche à Rennes Métropole


• Identifier et faire connaitre les pratiques, les acteurs, les lieux, les modèles, les réseaux….sur le territoire.
• Croiser ces pratiques avec les enjeux d'inclusion et de cohésion sociale, d'économie et de préservation des ressources.
• Cibler de manière privilégiée les usages en matière de déchets et de mobilité
• Viser certains publics ou certains secteurs pour diversifier les approches et pouvoir se permettre de développer des dynamiques et des échanges d'expériences

Afin de répondre à ces objectifs sur un territoire aussi vaste et divers que Rennes Métropole, il a été proposé de travailler par focus pour réduire le périmètre et se permettre de passer de la réflexion à l'action plus pragmatiquement, en associent des acteurs du territoire par focus également

Les focus suivants ont ainsi été envisagés:
- le public étudiant et un campus
- une commune ou un territoire intercommunal
- un quartier rennais prioritaire
- une zone d'entreprises
- une organisation interne


.


Personne référente
Sabine Goulay : s.goulay@rennesmetropole.fr
Pénélope Leroux Alessio : p.leroux-alessio@rennesmetropole.fr