Axe 3 : Les pratiques collaboratives, vecteur de solidarités sur le territoire ?


Opportunités
1. Possibilité d'être dans le « faire » facilement.

2. Déclenchement/détection d'innovations :
  • Des collectifs hétérogènes.
  • Mixte de compétences.
  • Nouvelles idées.
  • Émergence, expression, écoute des besoins.
>>> Production d'un contexte

3. Les pratiques collaboratives : des prétextes à collaborer :
  • La collaboration, ça induit de la solidarité sans tomber dans les travers de la stigmatisation.

4. Hybridation des ressources :
  • Parvenir à créer et pérenniser des emplois sans exclure les possibilités d'engagement bénévole.
  • Mixer bénévolat, ressources publiques, ressources privés...

5. Gouvernance mixte, participative :
  • Implication des différentes parties-prenantes pour garantir la pérennité et la diversité des points de vue. Cela peut favoriser la solidarité interne à la pratique.

Points de vigilance :
1. Ne pas mettre la solidarité comme objectif premier mais une pratique/valeur qui découle des pratiques collaboratives/d'un projet.

2. Impulser les projets collaboratifs solidaires :
  • Il peut être tentant pour l'institution d'impulser un projet collaboratif en vue de créer des solidarités. Mais la solidarité ne se décrète pas. Il faut être attentif aux mouvements/initiatives sur le territoire pour les encourager (mettre le radar au bon niveau).

3. Solidarité et numérique :
  • Des relations exclusivement numériques ne créent pas forcément de solidarités. Le numérique peut en revanche y contribuer. Réfléchir à une hybridation !

4. Financement de l'animation :.
  • Il arrive que l'activité bénévole s'épuise ou que l'animation doive faire l'objet d'un poste salarié. Le financement pose alors question. Doit-il relever de la communauté ? Des pouvoirs publics ?

5. Maintenir la réciprocité des parties prenantes afin d'éviter les dérives :
  • Dominés/dominants
  • Sachants/apprenants
  • Friqués/pas friqués
  • Gentils/méchants
  • Donneurs/preneurs

6. Pas de monopole de la solidarité (sphère publique/collaborative) :
  • Actions à créer, à dynamiser, avec prise en compte d'acteurs publics, privés, associatifs, citoyens.

Enjeux :
  • Ne pas mettre la solidarité comme principe premier
  • Engagement simple et accessible pour garantir une mixité/des mixités : âge, compétences, milieu social
  • Garantir que chacun puisse contribuer et pas simplement en tant que bénéficiaire
  • Garantir l'équité d'accès aux pratiques collaboratives (usages numériques / rencontres physiques)
  • Comment assurer une animation pérenne dans le temps des pratiques collaboratives sans user les bénévoles ?

Éléments à enquêter :
  • Le modèle économique d'une pratique collaborative (payant/non payant) influe-t-il sur la production des solidarités ?
  • L'association du public, du privé et de l’associatif peut-il faire levier pour développer des pratiques collaboratives porteuses de solidarité ?


Schéma résumé :
image retsitution_axe_3_V2.png (0.2MB)